Recettes revisitées
Nos experts ont optimisé vos recettes préférées pour améliorer leur composition nutritionnelle, en les passant au crible de 5 critères :
  • Les calories
  • Les matières grasses
  • Le sel
  • Les oméga 3
  • Les fibres
Repère Primevère
Pour vous guider dans votre choix, suivez le Repère Primevère qui va de 1 à 5 cœurs, où 5 correspond à la composition nutritionnelle la plus adaptée.
heart note heart note heart note heart note heart note

A la (re)découverte des OLÉAGINEUX !

Connaissez-vous le point commun entre tous les oléagineux ? Ils contiennent des matières grasses, d’où leur préfixe « oléo » qui signifie « huile ».

La plupart apporte des acides gras insaturés, dont la consommation en remplacement des acides gras saturés aide à réduire le taux de cholestérol1.
Derrière cette famille se cachent des aliments de votre alimentation quotidienne : d’une part les fruits oléagineux (noix, noisette, amande, pistache, mais aussi l’olive ou l’avocat) ; d’autre part les graines oléagineuses (tournesol, sésame, pavot, courge…).

Ce sont des aliments très denses, c’est-à-dire qu’ils contiennent peu d’eau mais apportent beaucoup d’énergie. La règle d’or, c’est d’en consommer régulièrement, chaque jour si vous le souhaitez, mais pas plus d’1 poignée 2, ceux-ci étant riches en matières grasses.

En en-cas, des amandes ou des noisettes seront riches en fibres et sources de vitamine B1 qui contribue à une fonction cardiaque normale.

En cuisine, les possibilités sont multiples : en poudre (amande), en pâte (pistache), entier (olives), ou sous forme d’huile (sésame).

Notre chouchou ? La noix, à la fois riche en oméga 3, en fibres, en vitamines B1, B6 et en magnésium, et également source de fer et de potassium.

Avec elle, pas de fausses notes ! A l’apéritif par exemple, remplacez le traditionnel bol de chips par un bol de noix non salées. Tout aussi craquantes, elles apporteront du goût et davantage d’intérêts pour la santé cardiovasculaire3.



1. « La consommation de matières grasses riches en acides gras insaturés dans l’alimentation en remplacement de matières grasses riches en acides gras saturés abaisse/réduit le taux de cholestérol sanguin. Une cholestérolémie élevée constitue un facteur de risque de développement d’une maladie cardiaque coronarienne. »
2. ANSES – L’Anses actualise les repères de consommations alimentaires pour la population française – 23/01/2017
https://www.anses.fr/fr/content/l’anses-actualise-les-repères-de-consommations-alimentaires-pour-la-population-française
3. La noix est riche en vitamine B1 qui contribue à une fonction cardiaque normale.
Nous sommes désolés, nous n'avons aucun résultat pour ces critères. Peut-être est-ce l'occasion de rechercher de nouvelles recettes ?

Toutes nos idées recettes

Moins de critères